Skip to main content

Coup de cœur littéraire de Pascale

Publié le par La Mairie de Montgiscard

L’art de perdre d’Alice Zeniter

Aïcha est la fille d’Hakim et la petite fille d’Ali arrivés en France en 1962 avec le flot des rapatriés. Ali était un « harki ». Mais que sait-on de ces gens, si ce n’est les clichés du « combattant pour la France » ou du « traitre à sa patrie » selon que l’on est d’un côté ou de l’autre de la Méditerranée. Aïcha quant à elle ne sait rien ou presque. Ali est mort quand elle avait 9 ans, sa grand-mère n’a jamais appris à parler français et son père  a toujours dit ne se souvenir de rien. La narratrice du roman entreprend de nous raconter la vie d’Ali et des siens jusqu’au voyage sur la terre de ses ancêtres que fera Aïcha dans les années 2010.

C’est un magnifique roman sur une période sombre et trouble de notre histoire, sur des secrets gardés, sur des hontes et des colères justifiées ou pas. En 500 pages d’un récit lumineux sublimé par une écriture riche et simple à la fois, sans jamais porter de jugement, en ayant bien conscience de la complexité du sujet, Alice Zeniter nous offre LE roman des harkis.

Elle est sur la liste des candidats au Prix Goncourt. Gageons qu’elle l’obtiendra. Elle le mérite.